A Chilly-Mazarin, pour que ça change!

Envie de vivre dignement dans le respect de l’environnement et d’une bonne justice sociale!  Envie de ne pas laisser nos politiciens aller dans le mauvais sens!  Alors, pourquoi ne pas s’offrir le luxe d’un petit site accueillant, d’un endroit où s’arrêter de temps en temps.  S’arrêter pour réfléchir à ce qui se vit  au coeur de notre petite ville, Chilly-Mazarin.  Se rencontrer aussi.  Eh oui, pour faire entendre nos voix d’en bas et pour que ça change vraiment.

Et pour débuter , une belle surprise!  Un premier évènement.  « J’veux du soleil »

François Ruffin à Chilly-Mazarin

Chilly-Mazarin, film j'veux du soleil

« J’veux du soleil », venez voir ce film sorti le 03 avril.  Et si vous êtes libre le mardi 07 mai prochain dans la soirée, c’est un ciné-débat avec François Ruffin qui est organisé.  Cet évènement se déroulera, 5 rue de l’Europe, dans l’Agora de Chilly-Mazarin.  150 à 200 places, mieux vaut donc réserver avant sur ce site!  Entrée gratuite.

Est-ce le film des gilets jaunes?

Macron, avec la complicité de la plupart des médias, assimile les gilets jaunes aux casseurs.  Or, ces casseurs n’ont rien à voir avec eux.  Ils viennent parasiter leurs manifestations au nez et à la barbe d’une police aux ordres.  Une police en surnombre, qui interpelle très souvent sans raison, abuse des lacrymos, charge à tour de bras, voire mutile y compris des complets innocents, et qui laisse faire et filer les véritables casseurs.  A qui profite le crime?  le film, lui, s’intéresse avant tout à de vrais gilets jaunes.  C’est un film témoignage.

Mais qui sont ces gilets jaunes?  Rappelons-nous, le triste sire qui gouverne la France nous les a vendus aussi comme des fachos ou des extrémistes imbéciles.  Or, il s’agit pour la plupart d’entre eux de femmes très nombreuses et d’hommes de coeur.  Ils sont humiliés par l’injustice sociale, parce que toutes les réformes vont pour le seul profit des plus puissants et fortunés et qu’eux, les plus modestes, sont laissés sur le bas-côté, en marge, avec leurs difficultés.  Et au lieu de les écouter, le pouvoir les réprime et les méprise avec, cerise sur le gâteau, un simulacre de grand débat national où fanfaronne, via les médias, le seul grand chef.

Alors que reste-t-il pour ces gens simples, isolés, sans espoir de voir un jour la sortie du tunnel?  Il leur reste d’enfiler un gilet jaune et de se retrouver unis pour mener dans la fraternité un combat nécessaire.  Ils partagent, sur les ronds-points ou ailleurs, la solidarité dans l’épreuve, et le désir fou de garder sa dignité face aux coups bas, à la pauvreté, au chômage, à l’isolement.  Certes, ils n’aiment pas les politiques, les parvenus au pouvoir n’ayant agi depuis bien longtemps que pour renforcer les inégalités et l’injustice sociale.  Certes, ils trouvent odieux les journalistes qui déforment à leurs dépens et avec habileté la réalité à longueur de temps.  Alors aux politiques et journalistes conscients du problème de montrer par l’exemple qu’ils ne sont pas de ce monde là.  Gilles Perret, cinéaste, et François Ruffin, journaliste et député, cinéaste aussi, le font à merveille.  

Après "Merci patron!, voici "Merci Macron!"

Le Pour…    « Ceci n’est pas un film sur les gilets jaunes.  C’est un film sur des hommes et des femmes qui ont revêtu un gilet jaune. Les thèmes y sont éternels: l’amour, la solidarité, l’humanité. »  (F. Ruffin)

Le contre…     « J’veux du soleil », c’est une catastrophe!!!  (oui, pour Macron et son monde!)

Le pour…   « C’est un film sur comment on passe de l’intime au politique, de « ma vie » à « nos vies » » (F. Ruffin)

Tous les droits d’auteur de François Ruffin sont reversés au Secours populaire.

Dans le même temps, François Ruffin a sorti un livre choc contre Emmanuel Macron:  « Ce pays que tu ne connais pas ».  Enfin, comment imaginer se passer de son journal Fakir?  Cliquer  Journal Fakir

« Toujours rendre à César ce qui est à César ».  Ce joli cadeau, la venue de François Ruffin parmi nous, on le doit à un Chiroquois, Philippe Juraver. Il connaît François Ruffin et il a imaginé cet évènement pour Chilly-Mazarin.  Notre association est à l’affût des bonnes idées.  Et ravie d’aider pour ce type d’action.   

Et le cinéma François Truffaut de Chilly-Mazarin?

A juste titre, certains d’entre vous pourraient nous reprocher d’avoir boudé le cinéma François Truffaut.  Eh bien, non!  Nous nous sommes d’abord adressés à lui car nous l’apprécions beaucoup.  Mais cela n’a pas été possible malgré notre insistance.  

Pour que cet évènement puisse tout de même avoir lieu à Chilly-Mazarin et se dérouler dans de bonnes conditions, nous sommes alors allés à la mairie.  Ainsi, nous avons obtenu le mise à disposition de l’Agora municipale, à nous de nous procurer le matériel de projection, de nous charger de la préparation de la salle,  etc..  Le cinéma aurait été certes mieux adpaté, et plus facile pour nous, mais cette solution convient.  Bien que nous ayons de nombreux désaccords avec la politique menée dans la commune, nous en remercions sincèrement M. le Maire.   

Et maintenant, place aux inscriptions

L’e-mail qui vous sera demandé dans le formulaire d’inscription sera uniquement utilisé pour confirmer ou non, en cas de manque de places, la réservation et pour avertir de la parution d’un article sur cette soirée et le débat.   Un article qui donnera grain à moudre à la poursuite d’un débat sur le film et sur les gilets jaunes, donc ouvert à libres commentaires.    

Il ne s’agit donc pas d’un abonnement (résiliable à tout moment) à notre newsletter.  Pour ce faire, remplir le formulaire adéquat en pied de page, idem pour adhérer à notre association (gratuit), que vous soyez de Chilly-Mazarin ou non, que vous vous inscriviez pour le film ou pas.